Actualité 08/03/2022

Index Femmes-Hommes, de belles notes pour les banques du groupe Crédit du Nord

En janvier 2019, le gouvernement, par décret, invitait les entreprises d’au moins 50 salariés à publier un indicateur visant à mesurer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes afin de les réduire.

L’objectif est d’encourager la promotion des femmes dans des postes à responsabilités et lutter contre les inégalités.

Ce décret précise la méthodologie de calcul des indicateurs relatifs aux écarts de rémunération entre les femmes et les hommes. Les indicateurs retenus sont les suivants :

  • écarts de rémunérations (fixe et variable),
  • augmentations individuelles : % de femmes augmentées vs d’hommes augmentés,
  • promotions : % de femmes promues vs d’hommes promus,
  • % de salariées augmentées à leur retour de congé maternité/adoption,
  • % de femmes dans les 10 plus hautes rémunérations.

Le niveau de résultat obtenu par l’entreprise doit être publié tous les ans, le 1er mars, au titre de l’année précédente, sur le site internet de l’entreprise et donc accessible à tous. Ce décret amène les entreprises ayant une note inférieure à 75/100 à mettre en place des mesures correctives à appliquer dans un délai de 3 ans.

88/100, c'est la moyenne des index égalité Femmes - Hommes des banques du groupe Crédit du Nord, de bonnes notes qui confirment leur dynamique depuis la création de cet index.

Hélène SAUVAN

Directrice des Ressources Humaines

« C’est un engagement, dans les banques du groupe Crédit du Nord, que nous avons pris bien avant la création de cet index en signant, dans la majorité d’entre elles, un accord d’entreprise et pour toutes, en accordant une attention particulière à ce sujet. Il nous semblait essentiel de traiter les sujets de l’égalité professionnelle et de la mixité entre les femmes et les hommes. Ces accords et ces attentions s’appuient sur des actions concrètes, avec des objectifs chiffrés pour mesurer notre progression. Ses notes élevées depuis la création de l’index confirment que nous allons dans le bon sens. »