Actualité 25/02/2022

La nouvelle dynamique des grandes métropoles régionales

La France compte officiellement 21 métropoles régionales. Bordeaux, Brest, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Lille, Metz, Montpellier, Toulon, Nancy, Nantes, Nice, Orléans, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulouse et Tours sont les 19 métropoles dites de droit commun. Aix-Marseille et Paris disposent d’un statut particulier. Quant à la métropole de Lyon, son statut relève de celui des collectivités territoriales et bénéficie d’un statut très différent de celui des autres métropoles1.

C’est en 2010 qu’un cadre légal2 vient définir la notion de métropole et un seuil plancher en nombre d’habitants (300 000 à l’époque). Depuis 20153, « seuls les ensembles de plus de 400 000 habitants situés au cœur d’une aire urbaine de plus de 650 000 habitants peuvent accéder au statut de métropole ».

A l’échelle mondiale, selon les chiffres avancés par ONU-Habitat, les métropoles accueillent 60 % de la population urbaine et un tiers des habitants de la planète4. Offrant un niveau de vie souvent moins onéreux que dans les capitales, et montrant une dynamique très attractive, elles séduisent une nouvelle population de résidents, travailleurs qualifiés ou en devenir.

Décryptage d’une stratégie de conquête efficace.

 

Un phénomène mondial à l’ancrage national

Le phénomène de métropolisation est un phénomène issu de l’urbanisation. Il débute aux Etats-Unis, vers la seconde moitié du XXe siècle et s’analyse comme l’expression, appliquée à la cité, de la mondialisation. Comme elle, le mouvement est galopant et les projections prévoient qu’à horizon 2035 les métropoles concentreront deux tiers de la population mondiale5. Vertigineux. En dehors d’une forte croissance démographique et économique encouragée par la région, les métropoles bénéficient aussi souvent des avantages de dispositifs institutionnels placés sous le contrôle de l’Etat. A cet égard, les exemples de Genève, Hong-Kong, Londres, New York ou Shangaï sont très révélateurs : rôle diplomatique et financier pour Genève, changement du statut politique de l’archipel hongkongais en 1997, importance de la livre sterling et du dollar sur les places financières mondiales pour Londres et New York, création de zones franches à Shanghai. Appliqué à la France, l’exemple de Strasbourg, siège du Parlement européen est tout aussi éclairant.

 

Un premier levier d’ordre économique

Pendant plusieurs décennies, la métropole est envisagée sous le seul angle économique du potentiel « centre de profit ». Les fonctions stratégiques municipales cherchent à attirer de nouveaux résidents, flux touristiques, foyers d’innovation, entreprises et investisseurs. La tertiairisation économique y est encouragée, les réseaux de transport et de communication développés. S’en suit une grande concentration de population qu’il faut continuer à séduire. C’est pourquoi les grandes villes s’orientent désormais vers une stratégie un peu différente pour répondre aux besoins des nouveaux résidents qu’elles souhaitent attirer et fidéliser.

 

La qualité de vie, nouveau critère d’attractivité

Depuis quelques années, la notion de qualité de vie vient taquiner le triptyque historique de toute une génération : « métro boulot dodo ». L’acronyme QVT, qui signifie qualité de vie au travail s’impose dans les entreprises comme un nouveau marqueur de performance et d’attractivité. La pandémie mondiale n’ayant fait qu’amplifier ce phénomène, de nombreux cadres issus des classes moyennes envisagent aujourd’hui leur mobilité sociale non plus vers la grande couronne, comme auparavant, mais vers les métropoles régionales. Et pour se distinguer, ces dernières doivent convaincre.

 

Des leviers multifactoriels

Foncier plus accessible, aménagement de villes vertes et développement de la ville « du quart d’heure6 » font partie de ces nouveaux leviers mis en avant par les métropoles soucieuses de doter leur image d’un dynamisme fort. La concurrence est vive et s’illustre à travers pléthore de classements et autres palmarès des villes où il fait bon vivre pour les familles, les millenials… A l’instar de certaines métropoles mondialement réputées, les villes françaises cherchent à marquer leur territoire. En devenant capitale européenne en 2004, Lille reliée au TGV et à l’Eurostar fait le pari de développer de nouveaux secteurs, culture et tourisme. Pionnière en France, Lyon propose la mise à disposition de vélos en libre-service, Velo’v, (l’équivalent des Vélib ’aujourd’hui) dès 2005. Nantes devient la première ville française élue « capitale verte de l’Europe » en 2020. Strasbourg développe des centaines de kilomètres de pistes cyclables ; Toulouse, berceau de l’aéronautique et de la défense et deuxième ville étudiante de France, accueille l’Oncopole, immense institut universitaire du Cancer. Rennes est désormais à 1h26 de la capitale, multipliant les opportunités de circulation et d’échanges. Bordeaux est engagée dans une opération de végétalisation de grande envergure : un million d’arbres seront plantés dans la décennie pour répondre aux enjeux climatiques et environnementaux. Le magazine Forbes classe Grenoble dans le Top 5 des villes le plus innovantes du monde. Et pour cause, le ratio du nombre de brevets rapporté au nombre d’habitants est impressionnant (1 565 brevets déposés pour 700 000 habitants)7. La liste est encore longue et la vivacité des villes et métropoles françaises impressionne.

 

Une opportunité de mouvement

Pour toutes ces raisons et pour d’autres, personnelles ou professionnelles, chaque année, des Français décident de changer d’environnement géographique et de profiter d’une qualité de vie différente. Dans chaque situation, les banques du Groupe Crédit du Nord sont là pour vous accompagner avec des solutions concrètes et des conseils adaptés. Que vous envisagiez d’acquérir un bien immobilier neuf ou ancien, d’y faire accomplir des travaux, d’assurer et/ou de protéger votre habitation et ceux que vous aimez, que vous ayez besoin ponctuellement d’un crédit à la consommation, de mettre en place un plan de financement pour établir votre activité professionnelle, nos conseillers, présents sur l’ensemble des territoires régionaux, vous accompagnent dans votre projet de déménagement et d’installation en région.

 

1 https://www.vie-publique.fr/fiches/20129-quest-ce-quune-metropole
2 Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales
3 Loi n° 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (MAPTAM) et Loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRE)
4 https://unhabitat.org/global-state-of-metropolis-2020-–-population-data-booklet
5 Source : ONU-Habitat
6 Le concept de ville du quart d’heure désigne le fait de pouvoir, au sein d’une même agglomération, faire ses courses, travailler, faire du sport, se soigner, se cultiver et se divertir, le tout à 15 minutes à pied (ou à 5 minutes en vélo).
7 https://www.inpi.fr/sites/default/files/data_inpi_statistiques_departementales_2019.pdf
La région Rhône-Alpes Part concentre à elle seule 19,3 % des demandes de brevets publiées à l’INPI en 2019 selon l’adresse de résidence des inventeurs